Vous avez entendu parler à Marseille du botox et vous souhaitez vous lancer ? La cliniqueest à votre écoute pour toutes questions sur le botox et pour lancer votre traitement de médecine esthétique. Aujourd’hui en 2018 les injections de Botox en France ont un protocole sécurisé et rigoureux vous permettant de bénéficier de services de médecine esthétique à la pointe de la technologie médicale.

De n’importe où à Marseille la clinique est facilement accessible dans le 8ème arrondissement pour les injections de Botox !

Botox à Marseille

L’élimination des rides ne nécessite pas forcément un lifting. Il suffit, mais seulement dans certaines régions du visage, d’avoir recours à des injections de botulinum. Aussi appelée Botox, la toxine produite par le bacille Clostridium botulinum a le pouvoir d’induire un blocage temporaire des muscles dans lesquels elle est injectée. Et comme les rides d’expression sont dues à la contraction constante des muscles faciaux sous-jacents, l’utilisation du Botox permet de lisser les rides en question… en revenant 5 ou 10 ans en arrière.

L’endroit de choix est le front, pour réduire les rides horizontales et verticales à la base du nez. Cependant, il est possible, avec le consentement du patient, de l’utiliser ailleurs. Par exemple, à la base du nez, pour  » désactiver  » les muscles dépressifs qui aident à faire tomber la pointe, et dans la région autour des yeux, pour lisser la patte d’oie grâce au botox.

Qu’est-ce que le botulinum ou botox ?
En médecine esthétique (mais aussi en ophtalmologie, oto-rhino-laryngologie et neurologie), le botulinum ou Botox est utilisé à faible dose (20-25 U), c’est-à-dire en quantité environ 300 fois moindre que létale. « Donc, même si en soi c’est une substance mortelle, son utilisation est totalement sûre, ce qui ne doit évidemment pas être utilisé « à la légère ». Effectivement, l’effet de la toxine botulique peut être renforcé par des antibiotiques aminoglycosidiques, la streptomycine et en général par des médicaments qui interfèrent avec la transmission neuromusculaire. Il est donc important d’informer votre médecin des traitements médicamenteux que vous suivez.  Les patients, hommes et femmes, âgés de 30 à 45 ans auront des résultats très positifs. Car, dans cette tranche d’âge, les tissus sont encore fermes et le botox se révèle très efficace.

Comment cela passe dans la clinique à Marseille ?

Lorsque la première consultation est effectuée nous saurons si il y a des contres indications. Vous n’aurez pas besoin d’un arrêt de travail, en effet les injections se réalisent en ambulatoire. Vous aurez une liste de recommandations une fois les injections effectuées par le chirurgien dans son cabinet à Marseille.

Site Internet à but informatif

Histoire de la Toxine botulique ?

La Toxine botulique a une longue histoire derrière elle. Elle a été découverte au tournant des années 1817-1822 comme déclencheur de divers épisodes d’intoxication alimentaire à la viande. Sa découverte est due à un médecin allemand, Justin Kerner, qui fut également le premier à mentionner les effets bénéfiques possibles de la bactérie. Des années plus tard, de nombreuses études ont été menées jusqu’à ce que le Dr Alan B. Scott utilise la toxine botulique de type A pour traiter le strabisme. Depuis, le Botox n’a cessé de gagner en popularité. Bien que l’utilisation de la toxine recueille des opinions contradictoires, son utilisation est en constante augmentation.

Petites histoires du botox ?

L’histoire du Botox en tant que produit commercial est très intéressante, car c’est un exemple de la façon dont les résultats les plus avancés de la science peuvent être transformés de façon rentable pour certains. A l’origine de l’histoire, il y a une bactérie, Clostridium botulinum, qui produit une protéine neurotoxique, dont on connaît au moins sept types différents de toxine botulique, nommée par les lettres A à G. L’ingestion de cette toxine est extrêmement dangereuse car la protéine est résistante aux sucs gastriques, et terriblement active car elle empêche la libération d’acétylcholine dans les synapses, ce qui empêche la transmission du signal nerveux. Sans signal, les muscles affectés ne peuvent pas se contracter et cela produit ce que les médecins appellent une  » paralysie musculaire « . En cas d’intoxication fatale, les muscles respiratoires sont paralysés.

La toxine botulique est un bon candidat pour le premier prix dans la compétition pour le poison le plus puissant du monde ; ceux qui s’intéressent à la branche, généralement des scientifiques militaires et des armes biologiques, ont calculé que pour exterminer l’humanité entière pourrait être suffisant quelques centaines de grammes de cette substance, tandis que la strychnine puissante aurait besoin de 400 tonnes. Du point de vue des dangers domestiques, les aliments contaminés et non cuits ou les aliments en conserve dans lesquels la bactérie s’est développée sont responsables de l’empoisonnement au botulinum. A vrai dire, la bactérie signale souvent sa présence parce qu’elle attaque les sucres produisant du sulfure d’hydrogène avec l’odeur caractéristique des œufs pourris, à laquelle le métabolisme de la bactérie ajoute des nuances pénétrées de beurre rance.

La toxine Botox a été isolée par Edward Schantz en 1944, alors qu’il travaillait en laboratoire. Cette année-là, l’utilisation thérapeutique de la toxine a été approuvée aux États-Unis et, à l’heure actuelle, elle est autorisée dans 75 pays, dont la France. L’utilisation thérapeutique est liée à son action de blocage des signaux nerveux, et les premières applications ont été aux Etats-Unis dans le traitement du strabisme, pour atteindre la situation actuelle dans laquelle la toxine est utilisée pour le traitement d’au moins cinquante maladies.

Prenez rdv à la clinique à Marseille par Whats app
Botox Marseille
4.9 (98.17%) 153 votes